Accueil Alpinisme Cascade Ski Arctique Kayak Lienzutiles Livres et cinema Voile

Livres et films de mer

Livres

Oldies but Goldies

Stefan Zweig: “La vie de Magellan” J’ai été impressionné par la manière dont Zweig raconte la construction (l’ingénierie) du voyage de Magellan: les renseignements glanés sur le terrain dans les années de jeunesse en Extrême Orient, les renseignements glanés sur les navigations en Amérique, l’organisation de l’expédition, le contrat signé avec le roi d’Espagne sur la répartition des gains (colossaux!) espérés et la réalisation, menée d’une main de maître et de fer! Slocum: “Sailing alone around the world” le premier (?) à être parti faire le tour du monde sur un voilier de 11 mètres, le Spray, “pour le plaisir”... Nansen : Le voyage de Nansen (sa dérive circum polaire, parce que la Traversée du Groenland sera plutôt dans la page sur l’Arctique) Conrad avec une mention spéciale pour le “Voyage au cœur des ténèbres” qui a directement inspiré “Apocalypse Now” (il est d’ailleurs mentionné au générique) Mais sans oublier Typhon, Lord Jim et plein d’autres... Et puis je suis toujours béat d’admiration devant les auteurs qui traversent les frontières et les langues; Conrad est né en Ukraine, dans une famille Polonaise, il a écrit en Français et vécu en Angleterre et aux US... La “Course du Thé” de John Masefield, sur les courses que se livraient les grands clippers du 19 ème siècle pour rapporter le thé in England! On avait évidemment moins de difficultés pour ramener le pinard du Languedoc à Paris... Frank T Bullen et “La croisière du Cachalot” récit autobiographique de 3 années et un tour du monde, à chasser le cachalot et, de manière générale, tout ce qui passait à portée de harpon. Pas très écolo selon nos standards, mais édifiant en termes d’aventure! 

Et puis pour le « canot »

Ilya Klvana: “Coureur des bois” ou comment traverser le Canada en kayak fait maison en 1 saison. Bon, à part ça, récit pas très aguicheur avec une navigation beaucoup au milieu des installations hydroélectriques...  Jean Raspail et sa traversée par les chemins d’eau du Roy du Saint Laurent à la Nouvelle Orléans. Je serais curieux de savoir si l’on pourrait imaginer de refaire le même itinéraire aujourd’hui. Mention spéciale pour Alexander Mackenzie, gamin de Stornoway sur l’île de Lewis qui a descendu la Mackenzie qui depuis porte son nom et qui a ouvert l’itinéraire jusqu’au Pacifique. Ayant depuis longtemps quelques projets du côté de la Mackenzie, je m’étais toujours demandé comment ils avaient fait pour revenir après l’avoir descendue… ? Très simple : ils sont partis très tôt en saison, ont descendu le fleuve “rapidement” (4000 km quand même) et sont remontés avant l’hiver en hâlant les canots… le tout en prenant des notes très orientées “business” sur les ressources en fourrures et sur les populations indiennes susceptibles de leur apporter de l’aide. C’étaient des vrais...!!!

Sans oublier les “éternels”

Jules Verne “2000 Lieues sous les mers”, à lire et relire! D’autres, moins connus mais dont le charme vient des références qu’ils se renvoient dans un beau jeu de miroirs: “Les aventures d’Arthur Gordon Pym” (Edgar Poe) et le “Sphynx des glaces” (Jules Verne) qui fait suite au précédent et tire un trait d’union avec “20 000 Lieues sous les mers” Et, bien évidemment, on ne saurait oublier Homère et son Odyssée !!!

Récents

Pierre Schoendorfer: “Le crabe Tambour” Moitessier: tout est bon et même excellent “Vagabond des mers du Sud”, “Cap Horn à la voile”, “La Longue Route”, “Tamata et l'Alliance”... Son bateau était nommé “Joshua” en hommage à Joshua Slocum, cité plus haut. Damien: je l’ai lu et c’est incontournable! mer et engagement extrême à la façon de la montagne... Le TdM par le Stpitzberg, le Groenland, le Horn, puis la Géorgie du sud (avec un démâtage au passage...), les Kerguelen, Tahiti et une rencontre avec Moitessier, puis l’Antarctique (ils étaient paris pour ça... on fait plus direct!) et enfin retour à La Rochelle... Pour la petite histoire, j’ai vu la coque de Damien au Grand Pavois... pn hésiterait à aller faire le tour de l’ile  d’Aix là-dessus... Et puis, comme skieur de rando, j’ai vu un reportage de ski de rando sur l’Antarctique; navettes bateau assurées par François Poncet, toujours basé aux Malouines et vieux routier de la région avec son fifty “Golden Fleece”! Kon Tiki: Thor Heyerdahl et ses potes... Bon, il faut lire la genèse du bouquin pour bien comprendre. Les gars en questio, ils ont fait la guerre, l’arme au poing contre les Nazis en Norvège. A la fin de la guerre, la paix est revenue... et ils se sont dit “on fait quoi?” caissier de super marché, instituteur... le gars Thor était branché civilisations disparues, Atlantide et tout ça... et là, il y en a un dans la bande qui a dit: “etr si on traversait le Pacifique sur un radeau à l’ancienne pour démontrer les élucubrations de Thor?” Si tôt dit, si tôt fait, c’est parti!!!  Le Toumelin: “Kurun autour du monde” Kurun, c’est le tonnerre en Breton. L’histoire autobiographique d’un gamin qui ne s’est jamais vriament senti d’attache ailleurs que sur un bateau; il n’y était finalement bien que seul, malgré quelques tentatives pour embarquer des coéquipiers.

Récents, polars

Pour les modernes en version polar, bien sûr, le “Cercle Celtique” de Björn Larsson, intrique Celtico marine qui se déroule du Danemark à l’Ecosse au travers des tempêtes et des whiskies. A lire avec Navionics à côté. A noter que, lorsqu’on lit “Sagesse de la Mer”, du même Björn Larsson, autobiographie de sa vie de marin, on récupère bon nombre de clés de lecture du “Cercle Celtique”, où il a raconté certaines de ses navigations, mais aussi replacé certains personnages réels rencontrés au fil des ports et au gré des vents… “L’île des chasseurs d’oiseaux” de Peter May. Je suis tombé dessus un peu par hasard. Je croyais que le NW de l’île de Lewis, dans les Hébrides Extérieures, c’était le bout du monde… He ben non ; il y a des îles au-delà. Y’a même des gars (des vrais!!!) qui ont fait Lewis Féroé en kayak et qui s’y sont arrêtés pour la nuit. Mais, encore plus fort, il y a un roman policier qui s’y déroule (”L’île des chasseurs d’oiseaux” justement) et tout ça parce que les gars de Lewis vont tous les ans y attraper des jeunes fous de bassan qui constituent paraît-il un met de choix (je pense qu’il faut être originaire des Hébrides depuis plusieurs générations pour vraiment apprécier…) Bref, les écolos s’en sont mêlés et il y a en plus des reportages de la BBC (cf liens ci-dessous “Guga hunters”). Au final, c’est pas St Trop, mais ça commence à y ressembler! Et puis aussi, un autre must, tous les polars de Jean Luc Bannalec. De son vrai nom Jörg Bong (allemand, donc) il est tombé amoureux de la Bretagne et place toutes ses intrigues dans ce pays, en se frottant à ses incontournables, la pêche et les légendes (Péril en mer d’Iroise), à Sein et Douarnenez, les Glenan (Etrange printemps aux Glenan), les peintres de l’école de Pont Aven (Un été à Pont Aven), le sel (Les marais sanglants de Guérande)...

A la folie

La navigation, indissociable de l’exploration,  de la découverte, tend un peu à porter à la tête : Moby Dick, de Melvillle Conrad Au cœur des ténèbres” qui a inspiré Apocalypse Now (le bouquin est d’ailleurs cité au générique) Et pour les films, 2 chefs d’œuvre de Werner Herzog avec Klaus Kinski “Aguirre ou la colère de Dieu”, inspiré d’une histoire vraie, celle du moine Gaspar de Carvajal parti en exploration du Pérou et qui est arrivé sur la côté est du Brésil après avoir traversé toute la jungle amazonienne , qui devait effectivement être une foutue zone à cette époque… Et puis, toujours du même couple infernal, “Fitzcarraldo”, l’histoire du fou d’opéra qui imagine de faire traverser une chaîne de montagne à un bateau pour exploiter l’hévéa et faire fortune. Bon, en fait de fortune, il ne lui est resté que ses disques… Mais c’était peut-être le plus important...

Quelques BDs

Delitte avec son histoire du Belem, superbe, et un essai sur l’Hermione Bourgeon avec ses “Passagers du vent” Chaboutté avec “Terre Neuvas”, “Tout seul” prodigieuses narrations tout de noir et de blanc  

Films

https://www.youtube.com/watch?v=QF4P7HdZGRw  Extraits du “Crabe tambour” de Pierre Schoendoerffer http://www.dailymotion.com/video/xpw93t_fregate-latouche-treville-en-pleine-tempete_creation  La frégate La Touche Tréville dans la tempête https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=PmlTk_3NN_g Porte container dans la tempête, avec une petite idée des déformations que peut encaisser une coque https://www.youtube.com/watch?v=MJPKk9vsPVk Reportage sur l’Abeille Bourbon https://www.youtube.com/watch?v=aOaM7jGMJIg  TDM Moitessier https://www.youtube.com/watch?v=ZG92q6KKLZs  Tara icebergs http://oceans.taraexpeditions.org/  Tara expeditions https://www.youtube.com/watch?v=mpbcq-BZk8g  Tara au Spitzberg https://www.youtube.com/watch?v=kIoElqkjYPw&index=61&list=PLkeVMgFz3heAAvacDBKb9z2 AyrmEZcKxt  Tara Ourse et petits http://www.ina.fr/video/AFE85003267  Paul Emile Victor au Groenland - archives de l’INA https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=bC2XIGMI2kM  Appontage d’un hélico en pleine tempête - Bravo les Danois!  
- - - - Mer et Montagne